Actualités

Partager
Nouvelles lignes directrices de pratique clinique 2018
Nouvelles lignes directrices de pratique clinique 2018
Diabète Canada a mis à jour ses Lignes directrices de pratique clinique pour la prévention et le traitement du diabète au Canada.
 
Ce processus de révision est fait tous les cinq ans.
 
L'édition 2018 est disponible ici: http://guidelines.diabetes.ca/cpg (en anglais seulement)

 

C'est le temps de s'inscrire au Défi Santé pour prendre soin de soi!
C'est le temps de s'inscrire au Défi Santé pour prendre soin de soi!
Le Défi Santé, c’est 1 mois de motivation pour améliorer ses habitudes de vie !
 
Inscrivez-vous à compter du 22 février 2018 à DefiSante.ca
 
En s’inscrivant, en solo, en famille ou en équipe, les participants visent l’atteinte de 3 objectifs du 1er au 30 avril 2018 :
 
  • Objectif 5 : Manger au moins 5 portions de fruits et légumes par jour
  • Objectif 30 : Bouger au moins 30 minutes par jour
  • Objectif Merci : Être reconnaissant de 3 choses positives chaque jour
 
15 000 $ en prix à gagner! Pour plus de détails, c'est ici!

 

Le régime végétalien pourrait prévenir l'apparition du diabète de type 2
Le régime végétalien pourrait prévenir l'apparition du diabète de type 2

Une étude américaine publiée récemment dans la revue Nutrients confirme les bienfaits d'une alimentation végétalienne, riche en fibres et protéines végétales et faible en gras, dans la prévention du prédiabète et du diabète de type 2.

Les chercheurs ont fait leur recherche auprès d'un groupe de 75 adultes en surpoids ou obèses, non diabétiques, âgés de 25 à 75 ans. Les participants étaient divisés en deux groupes: l'un soumis à une alimentation végétalienne, et l'autre qui ne devait suivre aucune diète particulière (groupe contrôle). Le suivi s'est échelonné sur une période de 16 semaines. À la fin de l'étude, les chercheurs ont observé des augmentations de la sécrétion d'insuline après les repas et des améliorations de la sensibilité à l'insuline dans le groupe qui suivait un régime végétalien. Ces participants avaient également une glycémie à jeun et pendant les repas qui était plus faible en plus de présenter une réduction significative de leur indice de masse corporelle (IMC), par rapport au groupe contrôle. Ces résultats suggèrent donc qu'un régime végétalien pourrait aider à prévenir le diabète de type 2.

Pour lire l'étude complète: A Plant-Based Dietary Intervention Improves Beta-Cell Function and Insulin Resistance in Overweight Adults: A 16-Week Randomized Clinical Trial

Journée de formation scientifique en diabète pour les professionnels de la santé - Édition 2018
Journée de formation scientifique en diabète pour les professionnels de la santé - Édition 2018
Diabète Québec organise le 4 mai prochain une journée de formation en diabète au Palais des congrès de Montréal.
 
Cette formation s'adresse à tous les professionnels de la santé oeuvrant auprès des personnes diabétiques.
 
Pour tous les détails, rendez-vous sur le site de Diabète Québec.
Recrutement de participants dans la région de Québec pour une étude sur un supplément d'algues brunes et la prévention du diabète
Recrutement de participants dans la région de Québec pour une étude sur un supplément d'algues brunes et la prévention du diabète
L'équipe de la Dre Hélène Jacques de l’Institut sur la Nutrition et les Aliments Fonctionnels (INAF) de l’Université Laval recrute actuellement des personnes intéressées à participer à un projet de recherche qui vise à évaluer les effets d’un supplément d’algues brunes combiné à une perte de poids modérée sur le prédiabète.
 
Cette étude, d'une durée de 12 semaines, implique plusieurs visites à l’INAF dont la durée varie entre 30 minutes et 3 heures pour effectuer différents tests, des suivis avec la nutritionniste et pour compléter des questionnaires. L'étude implique également de prendre quotidiennement des suppléments de poudre d’algues brunes (ou de son placebo) et de suivre un programme de perte de poids modérée grâce à une intervention nutritionnelle individualisée.
 
Une compensation financière est prévue.
 
 
Pour en savoir plus sur cette étude, contactez :
 
Valérie Guay, professionnelle de recherche
418 656-2131, poste 5764
valerie.guay@fsaa.ulaval.ca
Des conseils pour profiter pleinement du Temps des Fêtes!
Des conseils pour profiter pleinement du Temps des Fêtes!
Le temps des fêtes est une période de célébrations durant laquelle nos habitudes de vie sont différentes et la gestion de nos saines habitudes de vie aussi.
 
En effet, certaines personnes ont tendance à:
  • Manger de plus grandes portions d’aliments riches en gras et en sucre;
  • Boire plus d’alcool;
  • Être plus détendues ou au contraire, plus stressées;
  • Manger selon un horaire et une fréquence qui varient beaucoup;
  • Être moins actives (arrêt des activités sportives, diminution des déplacements, etc.) ou même plus actives (plus de temps pour faire de l’activité physique ou pour jouer dehors avec les enfants, etc.)
Pour ces multiples raisons, il est plus difficile de maintenir ses saines habitudes de vie. Il faut accepter cette réalité et se laisser, temporairement, une plus grande marge de manœuvre.
 
Voici 6 astuces pour vos repas:
  • Respectez le plus possible votre horaire habituel de repas et prenez les mesures nécessaires lors des repas retardés.
  • Évitez de sauter des repas. Ceci éloigne le grignotage inconscient ou le fait de trop manger au repas.
  • Gardez en tête votre plan d’alimentation personnalisé ou, si vous n’en avez pas, le modèle de l’assiette équilibrée.
  • Informez-vous sur le menu servi et suggérez à l’hôte d’apporter un accompagnement ou un hors-d’œuvre fait à base de légumes.
  • Mangez lentement et écoutez vos signaux de faim et de satiété. Ne soyez pas gêné de dire à l’hôte que n’avez plus faim.
  • Prenez une petite portion du dessert concocté pour l’occasion (portion de moins de 30 g de glucides). Si vous avez un plan d’alimentation, vous pouvez substituer une part des glucides de votre repas par le dessert.
  • Prenez le temps de savourer chaque bouchée et profitez pleinement du moment passé autour de la table avec les gens que vous aimez.
 
Restez actif!
 
Pour plusieurs, les occasions d’être actif se font plus rares durant les vacances des fêtes où la routine est chamboulée. Pour y remédier, planifiez d’avance des activités plaisantes qui vous feront bouger.
 
Pourquoi ne pas profiter d’un rassemblement en famille ou entre amis pour organiser une soirée dansante ou une sortie extérieure active, comme une longue marche, du patinage ou de la glissade avec les enfants? Une bonne façon de profiter pleinement de la belle saison!
5e édition du dépistage du diabète avec les Canadiens de Montréal
5e édition du dépistage du diabète avec les Canadiens de Montréal

Le 13 novembre prochain aura lieu la collecte de sang annuelle du Canadien de Montréal au Centre Bell. Organisée en collaboration avec Héma-Québec et Evenko, cette collectece de sang est l'une des plus importantes tenues au Canada. Tout au long de la journée, d’anciens joueurs des Canadiens et des membres actuels de l’organisation viennent remercier les généreux donneurs. Grâce à la participation de la Financière Sun Life et de Diabète Québec, un espace de sensibilisation et de prévention du diabète est animé. Cette initiative permet, à tout ceux qui le désirent, de se faire dépister et de recevoir de l’information sur la maladie et les stratégies pour la contrôler et la prévenir. 

Novembre 2017 - Célébrons le mois du diabète!
Novembre 2017 - Célébrons le mois du diabète!
La campagne de la Journée mondiale du diabète 2017 de la FID porte sur le thème « Les femmes et le diabète - Notre droit à une bonne santé»
 
Cette année, la FID désire attirer l’attention sur l’importance d’un accès abordable et équitable, pour toutes les femmes atteintes de diabète ou à risque, aux médicaments et technologies essentiels pour le diabète, à l’éducation, à la gestion autonome et à l’information dont elles ont besoin pour bien gérer leur condition et renforcer leur capacité à prévenir le diabète de type 2. Actuellement, il y a plus de 199 millions de femmes atteintes de diabète dans le monde et ce total devrait augmenter à 313 millions d’ici 2040. Les rôles liés aux genres et les dynamiques du pouvoir influent sur la vulnérabilité au diabète, affectent l’accès aux services de santé et amplifient l’impact du diabète chez les femmes.
 
Le diabète est la neuvième cause de décès chez les femmes à l’échelle mondiale, ce qui représente 2,1 millions de décès chaque année. En raison des conditions socioéconomiques, les filles et les femmes atteintes de diabète rencontrent des obstacles à l’accès à la prévention, au dépistage précoce, au diagnostic, au traitement et aux soins, en particulier dans les pays en voie de développement. Les inégalités socioéconomiques exposent les femmes aux principaux facteurs de risque du diabète, comme la mauvaise alimentation, l’inactivité physique, la consommation de tabac et l’utilisation nocive de l’alcool.
 
Deux femmes sur cinq atteintes de diabète sont en âge de procréer, ce qui représente plus de 60 millions de femmes dans le monde. Les femmes atteintes de diabète ont plus de difficulté à concevoir et peuvent rencontrer des problématiques lors de la grossesse. Sans planification préalable à la conception, le diabète de type 1 et de type 2 peut entraîner un risque significativement plus élevé de mortalité et de morbidité maternelle et infantile.
 
Environ une naissance sur 7 est affectée par le diabète gestationnel (DMG), une menace grave et négligée pour la santé de la mère et de l’enfant. Beaucoup de femmes atteintes de DMG subissent des complications liées à la grossesse, notamment une pression artérielle élevée, des bébés de grand poids à la naissance et une accouchement difficile. Un nombre important de femmes atteintes de DMG développent un diabète de type 2 plus tard, entraînant d’autres complications et coûts de santé.
 
La stigmatisation et la discrimination auxquelles sont confrontées les personnes atteintes de diabète sont particulièrement prononcées pour les filles et les femmes, qui portent un double fardeau de discrimination en raison de leur état de santé et des inégalités perpétrées dans les sociétés dominées par les hommes. Ces inégalités peuvent décourager les filles et les femmes de rechercher un diagnostic et un traitement, ce qui les empêche d’obtenir des résultats positifs pour leur santé.
 
 
Source: IDF, 2017